Latest Update

Ouverture des souscriptions à l’augmentation de capital de la compagnie AMI Assurances

Ouverture des souscriptions à l’augmentation de capital de la compagnie AMI Assurances

Le siège de la société AMI Assurances a abrité le mardi 28 septembre 2021, une communication financière de la compagnie à l’occasion de l’augmentation de son capital. La réunion s’est déroulée devant un parterre d’analystes financiers et journalistes de la place et présidée par Monsieur Habib BEN HADJ KOUIDER et animée par le Directeur Général de la compagnie, Monsieur Mohamed Skander NAIJA, et ce, en présence des administrateurs de la société.

Le Président du Conseil d’Administration d’AMI Assurances, Monsieur Badreddine OUALI est intervenu à distance pour rappeler les principales étapes de la transformation de la compagnie l’ayant amenée à renouer avec les bénéfices en 2020 et à envisager l’avenir avec sérénité. Il a ainsi remercié les collaborateurs et les agents généraux d’AMI Assurances, le management de la compagnie et les membres du Conseil d’Administration pour leur forte mobilisation et pour l’énorme travail réalisé pour le déploiement de la nouvelle stratégie. Monsieur Badreddine Ouali a également insisté sur l’importance du développement de la bancassurance entre AMI Assurances et la BNA pour les deux entreprises et sur son apport sur la rentabilité des deux entreprises.

Après avoir rappelé les principales dates-clés de l’entreprise, le Directeur Général a présenté les réalisations de la compagnie au terme de l’année 2020 qui a été marquée par le retour aux bénéfices grâce à la baisse des charges de sinistres de 28%. Ce repli est imputable majoritairement aux travaux d’amélioration de la qualité de portefeuille initiée depuis 2018.

La baisse des charges de sinistres en 2020 est expliquée aussi par celle de la branche automobile en raison partiellement du contexte du COVID-19 et son impact sur les restrictions des déplacements.

Le résultat des placements à lui atteint 13,1 MDT en 2020, contre 10,6 MDT en 2019, soit une croissance de 23%.

Malgré la baisse des primes, l’exercice 2020 a dégagé un résultat bénéficiaire de 0,6 MDT contre un déficit en 2019 de 29,9 MDT. « Cette évolution positive du résultat net est imputable à la forte discipline de gestion des risques, à la rigueur opérationnelle et à l’optimisation des rendements des placements », explique Monsieur Mohamed Skander NAIJA.

Principaux axes stratégiques du plan de développement d’AMI Assurances

Le plan de développement de la compagnie repose sur six principaux axes. Le premier est la baisse des sinistres automobiles et la maîtrise de leurs coûts. Il consiste en l’amélioration de la qualité de portefeuille à travers une politique de souscription rigoureuse, la mise en place d’un système de scoring basé sur des critères quantitatifs et qualitatifs permettant de sélectionner les segments les plus rentables, et la maîtrise des coûts des sinistres en développant les transactions à l’amiable et la prise en charge directe des réparations.

Le deuxième axe est la hausse des primes moyennes dans la branche automobile. Il prévoit la révision de la tarification à la hausse pour converger vers la moyenne du marché, pour assurer une meilleure rentabilité de la branche automobile et pour instaurer une sélectivité par le prix, ainsi que la proposition de garanties d’assurance complémentaires permettant l’enrichissement des contrats et une meilleure couverture des clients.

Le troisième axe est le développement de la bancassurance et ce, à travers la promotion et la commercialisation des contrats d’assurance par le biais du réseau bancaire de la BNA et le lancement d’une offre dédiée aux clients de ladite banque, outre l’optimisation de la synergie entre AMI Assurances et la BNA.

Le quatrième axe est le développement des autres branches non-vie à travers le réseau d’agents généraux et le réseau des courtiers. Pour ce faire, la compagnie compte lancer des nouvelles offres packagées en IRDS & Transport et en Assurance Santé destinées aux particuliers, aux professionnels et aux petites entreprises. Aussi, AMI Assurances prévoit la mise en place de partenariats avec des courtiers pour mieux servir les grandes et moyennes entreprises sur l’ensemble de leurs besoins en assurance.

Le cinquième axe porte sur la maîtrise des frais généraux à travers la renégociation des contrats de prestation, la rationalisation des locaux d’exploitation et la croissance maîtrisée des différentes charges d’exploitation. Au final, le sixième axe concerne l’optimisation des placements par une meilleure gestion des placements et une stratégie de placement axée sur les BTA, les emprunts obligataires et les dépôts à terme.

Afin de renforcer les fonds propres de la compagnie, améliorer les ratios règlementaires et financer le plan de transformation, le Conseil d’Administration de la compagnie a mis en place un plan de recapitalisation de 185 MDT réparti comme suit :

·         Émission de 35 MDT de titres participatifs réservée à la BNA et réalisée fin 2018 ;

·         Incorporation de réserves à hauteur de 17,8 MDT décidée par l’AGE du 05/06/2020 et réalisée fin 2020 ;

·         Émission de 40 MDT de titres participatifs réservée à la BNA décidée par l’AGO du 05/06/2020 et qui devrait être réalisée fin 2021 ;

·         Augmentation de capital en numéraire de 92,8 MDT (dont 46,4 MDT de prime d’émission), décidée par l’AGE du 25/12/2020.

Business Plan 2020-2025

D’après le Business Plan 2020-2025 de la compagnie, le management table sur une croissance annuelle moyenne de 10% du chiffre d’affaires de la compagnie en passant de 144,1 MDT en 2020 à 235,5 MDT en 2025.

Cette évolution sera accompagnée d’une baisse significative de la contribution de la branche Automobile. Son poids dans le chiffre d’affaires passera de 91% en 2020 à 71% en 2025.

Grâce à l’apport de l’augmentation de capital de 93 MDT et celui des titres participatifs pour 40 MDT en 2021, la marge de solvabilité devrait être en conformité avec celle exigée par le CGA (Comité Général des Assurances) et ce, à partir de l’exercice 2024. L’apport de ces opérations permettra également de respecter le taux de couverture minimal des provisions techniques à partir de l’exercice 2022 pour s’établir à 102%.

Quant au résultat net, il devrait connaître une croissance annuelle moyenne de 113% en passant de 0,76 MDT cette année à 27,2 millions de dinars en 2025.